A propos

Sur ce site, nous souhaitons donner à voir une violence invisible qui touche quotidiennement des millions de gens, la violence au travail, la violence du travail.

Cette violence subie.

Une violence qui ne laisse pas de bleus ou de plaies ouvertes mais cassent pourtant des êtres, des vies, des familles parfois. 
Parler de souffrance, c’est victimiser et individualiser. Parler de violence, c’est pointer un système, une mécanique collective, organisée.
Des récits bruts et courts. On se dit ça aurait pu m’arriver, je suis passé par là, je ne suis pas passé loin, ça me rappelle quelqu’un…ça n’arrive pas qu’aux autres.

Pour partager votre témoignage écrivez nous : contact@violencedutravail.com

 Témoignages

Mise sous pression en temps de déconfinement

Mise sous pression en temps de déconfinement  Je m’appelle Julie. Je dirige un service de santé dans une collectivité territoriale. Dans notre service, on fait de la coordination de projets. Avec la crise sanitaire de Covid-19, l’État s’est une nouvelle fois déchargé...

lire plus

Le Covid met à mal l’éthique de notre travail

Je m’appelle Mélina, j’ai 36 ans, je suis psychiatre dans un hôpital psychiatrique. Je fais ce métier parce que j’aime les gens. Il est ‪2h30 ce mardi‬ 12 mai 2020. Je ne dors pas. Ce n’est pas la première fois en cette période troublée de CoVid 19. J’ai vécu des...

lire plus

La personne qui te harr

La personne qui te harr, celle qui te harr, celle qui te harr t’emprise. Tu te débats. C’est un début.Tu ne comprends pas ? C’est un rébus.Comment elle s’y est prise pour t’empriser ? La personne qui te harr, celle qui te harr, celle qui te harr s’approche, elle te...

lire plus

La Cicatrice

Je compris que mon rédacteur en chef et moi n’avions pas la même conception des conditions de travail quand il me traita de feignant alors que, ayant travaillé douze jours consécutifs, je m’étais permis, au matin du treizième, d’arriver à la rédaction à onze heures...

lire plus

Françoise, maman d’une auxiliaire de vie

Je suis maman avant tout, j'ai 3 filles, dont une toujours en première ligne en tant qu’auxiliaire de vie. Métier noble et indispensable, mais déjà sous-évalué en temps ordinaire.  Actuellement le CCAS qui l'emploie, a déjà mis un temps énorme avant de leur donner les...

lire plus

  Docu

Pour nous contacter
envoyer des témoignages…

 

Nous retrouver sur les réseaux sociaux.

 

293 Partages
Tweetez
Partagez293